Loading...
Etude de risque2018-11-28T12:17:16+00:00

Vous désirez protéger votre bâtiment ?

Contactez-nous

Etude de risque foudre

L’étude de risque foudre ou analyse de risque foudre permet d’évaluer les risques liés à un coup de foudre direct ou à proximité d’une structure ou d’une ligne de service.

Elle est destinée à proposer une procédure d’évaluation de tels risques. Dans un optique d’harmonisation internationale, l’IEC (Comité Electrotechnique International) élabore et diffuse la norme IEC 62305 à respecter tant pour l’analyse de risque que pour le dimensionnement et l’implantation des systèmes de protection contre la foudre (SPF).

Cette norme IEC 62305 est complétée et adaptée pour différents pays du monde. Ainsi, nous retrouvons, par exemple, la norme NBN 62305 pour la Belgique et la DIN 62305 pour l’Allemagne et le Luxembourg.

Obligations et réglementation

L’étude de risque foudre est à réaliser obligatoirement dés lors que l’on se trouve dans l’un des deux cas suivants :

  • Pour tous les nouveaux bâtiments de hauteur supérieure ou égale à 25 mètres (Arrêté Royal Belge du 12 juillet 2012 fixant la réglementation légale en matière d’analyse de risque foudre) ;
  • Dans le cadre du RGIE (Réglement Général sur les Installations Electrique) où tout employeur a l’obligation légale d’évaluer le risque atmosphérique pour les employés.ainsi que dans le cadre de la réglementation ATEX, afin d’évaluer le risque de décharge électrostatiques en milieu industriel.

Déroulement et procédure

L’étude de risque foudre est réalisée en collaboration avec le client tout en suivant scrupuleusement les recommandations de la norme en vigueur. Une série de paramètres fixés sont recueillis par l’Expert en matière de protection contre la foudre et mis en équation grâce à un logiciel de calcul avancé développé par l’université Polytechnique de Mons, RISK MULTILINGUAL. Ce programme répondant évidemment aux critères et exigences de la norme IEC 62305.

Une fois les paramètres traités et insérés dans RISK MULTILINGUAL, une étude minutieuse des solutions envisageables est alors lancée afin de réduire les valeurs des différents risques calculés par le programme. Une fois ces solutions envisageables déterminées, il est possible de réduire ces différents risques afin de les ramener à une valeur inférieure au risque tolérable fixé dans la norme.

Ainsi, la nécessité ou non d’une protection externe de la structure et/ou des réseaux internes est alors connue ainsi que leur niveau de protection associé. (Il existe 4 niveaux de protection allant d’un niveau IV à I, correspondant chacun à une probabilité de plus en plus grande d’intercepter un impact direct de foudre)

Analyse technique et implantation des solutions

Une fois les conclusions de l’étude de risque foudre connues, il est ensuite possible de réaliser un plan d’installation paratonnerre (Protection externe de la structure) et/ou un plan d’installation de protection des réseaux internes (Protection interne de la structure).

Un dimensionnement de l’installation de protection contre la foudre est élaboré minutieusement afin de correspondre au niveau de protection requis tout en s’adaptant à la structure à protéger.

Les points saillants de la structure à protéger sont alors mis en évidence grâce à la méthode de la sphère fictive. Une sphère fictive est caractérisée dans la norme par son rayon, fonction du niveau de protection contre la foudre.

A l’heure actuelle, il existe 2 types de protection externe recommandées par la norme : la cage maillée et la protection par pointes franklin.

L’étude technique est le point culminant de l’analyse de risque foudre. Elle est la conclusion ingénieuse d’une application purement normative et d’une réflexion poussée de mise en œuvre.

L’aboutissement final de l’expert de risque foudre est la mise en forme de solutions efficaces et élégantes adaptées à n’importe quelle structure dans le respect de la norme IEC 62305.

En image …